Mindset : qu’est-ce que c’est et pourquoi est-il si crucial ?

L’importance  de l’état d’esprit

Un grand nombre des personnes ont des réserves quant à leur capacité à acquérir de nouvelles compétences ou méthodes de travail. Certaines personnes pensent qu’elles ne sont pas assez intelligentes ou capables de devenir la personne qu’elles croient devoir être pour réussir.

Avez-vous déjà eu ce genre de doutes sur vous-même ? Si c’est le cas, vous avez de la chance ! Vous avez ce qu’il faut ! C’est là que l’état d’esprit entre en jeu.

Votre façon de penser a un impact important sur la façon dont vous vivez votre vie. Vous pouvez être plus créatif lorsque vous résolvez des difficultés et plus résilient lorsque vous êtes confronté à des obstacles difficiles si vous avez le bon état d’esprit.

Vous serez moins préoccupé par ce que les autres pensent de vous et plus confiant dans vos propres talents. En bref, vous serez en mesure de devenir la meilleure version de vous-même et de vivre une vie plus réussie et plus épanouissante.

Qu’est-ce qu’un état d’esprit ?

mindset qu'est ce que c'est et pourquoi est il si crucial

Comment se fait-il que certains étudiants, athlètes ou hommes d’affaires qui ont tous les outils nécessaires ne réussissent pas toujours, alors que d’autres, qui semblent lutter, réussissent ?

Les personnes nées avec des aptitudes innées ne devraient-elles pas généralement obtenir de meilleurs résultats que celles qui n’en ont pas ?

Les parents, les entraîneurs, les instructeurs et les dirigeants doivent se poser ces questions. Dans cet article, nous examinerons ce qu’il faut faire pour réussir, même si vous n’avez pas le talent ou l’expertise innée nécessaire.

Le Dr Carol Dweck, pionnière dans le domaine de la motivation humaine et de la réussite, définit le mindset comme la conviction d’une personne en ses talents fondamentaux et en sa capacité à créer de nouvelles aptitudes par un effort et un dévouement soutenus.

La théorie de l’état d’esprit est également liée à la motivation intrinsèque, qui est le besoin inhérent d’une personne de réussir, selon les psychologues. Indépendamment du talent, de l’intelligence ou des capacités naturelles, le mindset d’une personne est essentiel à sa réussite.

Quels sont les différents types d’état d’esprit ?

La façon dont vous gérez l’échec est un aspect important de votre état d’esprit. Dans l’une de ses premières recherches, le Dr Dweck a mené une expérience avec des jeunes d’âge scolaire afin d’étudier la façon dont ils géraient les défis difficiles.

Elle a donné aux élèves une série d’exercices pour examiner comment ils les abordaient et, surtout, comment ils réagissaient à ceux qui leur posaient problème. Elle a constaté que certains enfants étaient vaincus et abandonnaient lorsqu’ils ne parvenaient pas à résoudre les problèmes facilement, tandis que d’autres semblaient relever le défi. Face à une situation difficile, un enfant de 10 ans s’est exclamé : « J’aime les défis ! ».

Quelle était la différence entre les individus qui s’énervaient et se sentaient dépassés par les défis difficiles et les autres qui semblaient les savourer ?

A lire aussi  Les bienfaits du curcuma sur le corps et la peau

C’est une question de mentalité. Dans sa théorie de la mentalité, le Dr Dweck a reconnu deux mentalités principales qui jouent un rôle essentiel dans la réussite ou l’échec : la mentalité de croissance et la mentalité fixe.

Les enfants ayant une mentalité fixe sont ceux qui se découragent et abandonnent. Les personnes ayant une attitude fixe considèrent l’échec ou la difficulté comme une indication que l’on n’est pas assez intelligent.

Elles pensent que les traits humains tels que l’intelligence et les compétences naturelles sont immuables. Ils font partie de vous dès votre naissance. Soit vous êtes intelligent, soit vous ne l’êtes pas. Vous pouvez ou ne pouvez pas faire quelque chose.

Ils ne croient pas qu’ils peuvent s’améliorer dans les tâches difficiles ou développer de nouvelles capacités et compétences. Les personnes qui ont une perspective fixe considèrent les tâches difficiles comme des corvées et sont plus susceptibles d’abandonner.

D’autres enfants de l’étude du Dr Dweck semblaient apprécier le défi que représente la résolution de tâches complexes. Ces jeunes ont une mentalité de croissance. Les personnes qui ont une mentalité de croissance pensent qu’elles peuvent s’améliorer, même dans les tâches les plus difficiles.

Elles ne croient pas que leurs caractéristiques sont fixées dès la naissance. Elles reconnaissent qu’à force de dévouement et d’études, elles peuvent améliorer leur intelligence, acquérir de nouvelles compétences et développer de nouvelles aptitudes.

Elles sont plus susceptibles de considérer les problèmes comme des occasions d’apprendre et de grandir, et elles sont moins susceptibles d’abandonner ou de se décourager lorsqu’elles sont confrontées à des tâches difficiles.

Pourquoi est-il important d’avoir le bon mindset ?

Selon les études du Dr Dweck, la mentalité joue un rôle important dans la prévision du succès.

Elles influencent la façon dont les gens font face aux difficultés de la vie. Les personnes qui ont une mentalité de croissance sont plus résilientes face aux échecs et à l’adversité. Elles sont plus enclines à persévérer et à surmonter les difficultés de la vie. Elles sont plus inventives dans leur approche de la résolution des problèmes.

Les personnes qui ont une mentalité de croissance sont également plus intrinsèquement motivées pour atteindre leurs objectifs. Lorsque les personnes ayant une mentalité de croissance essaient quelque chose de nouveau et échouent, elles considèrent leurs échecs comme des occasions d’apprendre et de s’améliorer.

Face aux difficultés, les personnes ayant une attitude fixe sont plus enclines à se décourager et à abandonner. Elles ont tendance à chercher à être acceptées par les autres.

Elles sont poussées par le besoin de se prouver aux autres, comme le souligne le Dr Dweck dans son livre Mindset. Elles sont préoccupées par la façon dont les autres les perçoivent. Aurai-je l’air intelligent ou stupide ? Vais-je réussir ou échouer ?

Est-il probable que je sois accepté ou rejeté ? Les autres croiront-ils que je suis compétent ? Les personnes qui ont une mentalité de croissance n’accordent pas autant d’importance à l’approbation des autres pour déterminer leur croissance ou leur valeur personnelle. Ils sont sûrs d’eux et ont confiance en eux.

Quel est votre point de vue ?

Quel type de mentalité avez-vous ? Vous considérez-vous comme ayant une mentalité de croissance ou une mentalité fixe ? Lisez les questions suivantes et choisissez celles avec lesquelles vous êtes le plus d’accord.

  1. Vous pouvez modifier beaucoup de choses, quel que soit votre niveau d’intelligence.
  2. Vous pouvez apprendre de nouvelles choses, mais vous ne pourrez pas modifier votre intelligence de manière significative.
  3. Je préfère un travail qui est à la fois difficile et qui m’oblige à faire preuve d’esprit critique.
  4. Je choisis un travail que je peux exécuter correctement sans déployer d’efforts excessifs.
  5. Même si je fais des erreurs, je préfère les travaux dont je peux tirer des enseignements.
  6. J’aime les tâches que je peux accomplir sans faute et sans faire d’erreur.
  7. Lorsque quelque chose est trop difficile, cela me motive à travailler encore plus dur.
  8. Quand quelque chose est trop difficile pour moi, j’ai l’impression que je ne suis pas très intelligent.
A lire aussi  Qu'est-ce qui cause et favorise la sécheresse vaginale ?

Si vous avez répondu « Oui » à la majorité des questions 1, 3, 5 et 7, vous avez peut-être une mentalité de croissance.

Si vous avez répondu « Oui » à la plupart des questions 2, 4, 6 et 8, vous avez une attitude coincée.

N’oubliez pas que la plupart d’entre nous ont un mélange de caractéristiques de mentalité de développement et de mentalité fixe. Ceux qui ont une mentalité de croissance, en revanche, voient les obstacles comme des occasions d’apprendre.

Vous pouvez trouver ici un examen de l’état d’esprit validé si vous souhaitez obtenir une meilleure image de votre attitude.

Comment cultiver une mentalité de croissance ?

La petite enfance est le moment où les mentalités se forment. On enseigne généralement aux enfants ayant une mentalité fixe que l’échec est humiliant et terrible.

Au lieu de leur apprendre à apprécier le processus de croissance, on les pousse à se concentrer sur leur intelligence. On leur apprend à avoir peur de l’échec, car il indique qu’ils ne répondent pas aux attentes.

Les enfants qui ont une mentalité de croissance, en revanche, sont plus susceptibles d’avoir appris qu’il est agréable d’apprendre et que l’échec est une partie inévitable du processus.

Ils sont ouverts aux expériences nouvelles et stimulantes, sans craindre d’être gênés s’ils échouent.

Ils sont plus enclins à apprécier les difficultés et à prendre des risques afin de maîtriser de nouvelles compétences.

Bien que nos pensées se forment pendant l’enfance, elles peuvent être modifiées en vieillissant. La première étape consiste peut-être à se concentrer sur le processus d’apprentissage plutôt que sur le résultat.

Lorsque vous êtes confronté à un défi professionnel ou à une situation de vie difficile, par exemple, concentrez-vous moins sur le résultat et plus sur la manière dont vous allez trouver une solution. Une autre stratégie pour cultiver un état d’esprit de croissance consiste à aborder les problèmes et les situations difficiles avec un sentiment d’émerveillement et d’aventure.

Cela permet de se concentrer sur le voyage plutôt que sur le résultat final. Enfin, la pratique du non-jugement et de l’auto-compassion peut contribuer au développement d’un état d’esprit qui considère les revers et les échecs comme des occasions de croissance et d’apprentissage.