Litige assurance auto : comment faire valoir ses droits ?

Sommaire

Les litiges liés à l’assurance auto peuvent être une source de stress et d’agitation. Afin de mieux comprendre comment faire valoir ses droits en cas de différend, voici quelques conseils qui pourront vous aider.

Contacter d’abord les services de la compagnie d’assurance

En cas de litige avec votre assureur, vous devez d’abord contacter les services de la compagnie. Votre conseiller ou agent d’assurance peut vous aider à trouver une solution rapide et amiable. Si le différend persiste, vous pouvez saisir le service réclamation de votre assureur. Les coordonnées de ce service sont généralement indiquées dans les conditions générales du contrat d’assurance.

Signaler votre désaccord par lettre recommandée

Après avoir contacté votre assureur par téléphone ou mail, vous pouvez ensuite lui adresser une lettre recommandée avec accusé de réception. Dans cette lettre, il est important d’indiquer clairement l’objet du litige et les démarches déjà effectuées. N’oubliez pas de mentionner le délai de prescription qui est généralement de 5 ans. Une négociation peut alors débuter entre le service réclamation et vous-même pour trouver une solution amiable.

Faire appel à un expert indépendant

Si le différend persiste et que votre assureur refuse de vous indemniser ou ne répond pas à votre courrier, vous pouvez faire appel à un expert indépendant mandaté par la compagnie d’assurance. Cet expert sera chargé d’analyser la situation et d’examiner le dossier pour trouver un terrain d’entente entre vous et votre assureur.

couple trompé disputant un litige assurance avec un agent d'assurance

Recourir au médiateur de l’assurance

Si malgré toutes ces démarches, le litige persiste, vous pouvez alors saisir le médiateur de l’assurance pour faire valoir vos droits. Le médiateur est une autorité indépendante qui aide les assurés à trouver des solutions amiables à leurs différends avec des compagnies d’assurance. Il peut être saisi par les assurés, associations de consommateurs, professions juridiques, pouvoirs publics ou encore avec l’accord de la société d’assurance.

A lire aussi
Prime à la conversion véhicule écologique : découvrez les montants et conditions

Saisir la justice si nécessaire

Dans les cas les plus graves, si aucune solution n’est trouvée, il est possible de saisir la justice pour faire valoir ses droits. Cependant, seule une procédure judiciaire pourra trancher le litige et permettre à l’assuré d’obtenir gain de cause en cas d’indemnisation due par l’assureur.

Comprendre la loi hamon pour se protéger

Depuis 2015, la loi Hamon permet aux assurés de résilier plus facilement leur assurance auto. En effet, les assurés peuvent résilier leur contrat d’assurance à tout moment après un an d’ancienneté et sans avoir à justifier leur décision. La résiliation de l’assurance prend alors effet 1 mois après que l’assuré ait envoyé sa lettre de résiliation.

Comment résilier un contrat d’assurance auto ?

La résiliation d’un contrat d’assurance auto peut se faire à tout moment à partir du premier anniversaire du contrat et après un préavis de 1 mois. Pour résilier votre assurance auto, vous devez adresser un courrier recommandé avec accusé de réception à votre compagnie d’assurance. Vous pouvez également utiliser un modèle de lettre en ligne ou envoyer votre demande par mail sous réserve qu’elle soit suivie d’une lettre recommandée avec accusé de réception.

Choisir une nouvelle compagnie d’assurance

Une fois votre contrat résilié, vous pouvez choisir une nouvelle compagnie d’assurance en comparant les offres proposées sur le marché. Il est impératif de bien comparer les différentes offres afin de souscrire à la meilleure couverture au meilleur prix. N’hésitez pas à utiliser des comparateurs en ligne pour trouver la meilleure offre.

Vérifier les garanties et les exclusions du contrat d’assurance

Avant de souscrire une assurance auto, il est important de bien vérifier les garanties et les exclusions du contrat. Votre assureur doit garantir tous les risques couverts par votre contrat et exclure toutes les clauses qui n’ont pas été mentionnées dans le contrat. Assurez-vous également que les exclusions stipulées ne sont pas trop restrictives et qu’elles ne concernent pas des risques couverts par la législation française en matière d’assurance auto.

A lire aussi
Quel type de pièces en or peut-on racheter ?

Comprendre les clauses de franchise et de majoration

Une fois que vous avez choisi votre assurance auto, pensez à bien comprendre les clauses de franchise et de majoration. Une franchise est une somme fixée par le contrat que vous devrez payer en cas d’accident, en plus des frais engendrés par ce dernier. La majoration est une somme supplémentaire que vous devrez payer en cas de sinistres répétés.

Ne pas hésiter à faire appel à un avocat spécialisé

Dans les cas les plus complexes, n’hésitez pas à faire appel à un avocat spécialisé en assurance auto pour obtenir des conseils juridiques ou pour vous accompagner dans la procédure judiciaire. Un avocat pourra vous aider à trouver une solution rapide et amiable à votre différend avec votre assureur.

Conclusion

Les litiges liés à l’assurance auto peuvent être compliqués et fastidieux à régler. Cependant, il est possible de faire valoir ses droits en contactant d’abord les services de la compagnie d’assurance, puis le médiateur de l’assurance et enfin la justice si nécessaire. N’oubliez pas également de comprendre la loi Hamon pour pouvoir résilier plus facilement votre contrat d’assurance auto, et surtout comparer les offres proposées sur le marché afin de trouver la meilleure couverture au meilleur prix.