Qui peut bénéficier d’un visa long séjour ?

Le visa long séjour permet de résider en France pendant 4 à 12 mois.

Également appelé Type D, il se délivre auprès des autorités consulaires. L’octroi de ce titre de séjour est soumis à un certain nombre de conditions.

Découvrez qui peut en bénéficier et de quelle manière obtenir la précieuse vignette apposée sur le passeport.

Comment rester en France quand on est étranger ?

Les candidats au visa long séjour doivent remplir plusieurs critères, notamment avec leur statut. Il faudra par exemple être inscrit dans un établissement scolaire ou universitaire dans l’Hexagone.

Le titre de séjour est accordé aux étudiants dont le dossier est validé par Campus France. Ce dernier remet une attestation à joindre à la demande de visa. C’est aussi l’autorité de référence pour l’organisation du cursus (hébergement, orientation, etc.).

Le statut de salarié permet également d’obtenir un visa long séjour en France. Une fois les documents requis réunis, il faut se rendre sur le site france-visas.gouv.fr pour effectuer la demande.

L’idéal serait de venir après la signature d’un contrat de travail à durée indéterminée. Dans le cas échéant, l’embauche sur place est conditionnée par un permis de travail. Le titre de séjour mentionne clairement la nature du contrat liant avec l’employeur. Il peut être suivi de la note « ICT stagiaire » ou « salarié détaché ».

Une personne mariée légalement avec un Français peut demander un titre de séjour pour être auprès de son conjoint. La vignette apposée sur son passeport vaut un permis de travail pour une durée de 1 an.

Une carte de résident avec la mention « vie privée et familiale » lui sera délivrée. Des méthodes alternatives existent aussi. Le candidat au visa type D pourra notamment pratiquer un sport de haut niveau, être artiste de renom ou disposer de compétences « utiles » à la France.

Son passeport comportera la vignette « talents internationaux et attractivité économique ».

Un étudiant ayant obtenu un visa D peut exercer une activité professionnelle. Le « job » devrait juste totaliser moins de 964 heures par an. Quel que soit le statut du titulaire, le visa long séjour fait l’objet d’une validation obligatoire 3 mois après le débarquement.

Au-delà de 3 ans, une carte de résident pluriannuel est à demander auprès de la préfecture.  

documents à fournir pour obtenir un visa long séjour

Quels sont les documents à fournir pour obtenir un visa long séjour ?

Les documents exigés pour la demande de visa long séjour changent légèrement selon le motif de la venue dans l’Hexagone. Certaines pièces restent communes, mais d’autres sont spécifiques au profil du requérant.

L’assistant virtuel du site France-Visas donne les détails des justificatifs en fonction du statut du demandeur. De toutes les manières, la procédure est payante sans aucun remboursement possible en cas de refus.

Actuellement, il faut prévoir une centaine d’euros pour espérer obtenir un visa long séjour.

Pour les pièces communes, il faudra un passeport ou un titre de voyage officiel de moins de 10 ans.

La validité de ce document devrait dépasser de 3 mois la fin du séjour en France. Un formulaire de demande CERFA n° 14071-05 devrait être rempli et signé.

Cette pièce est disponible en ligne sur la plateforme France-Visas qui délivre un récépissé en conséquence. 3 photos d’identité conformes aux dimensions normées sont aussi à joindre au dossier.

En ce qui concerne les pièces spécifiques, les étudiants doivent présenter une attestation d’inscription à une université. Il lui faut également joindre l’original et la copie de ses diplômes (baccalauréat, licence, master, doctorat, etc.).

Que la personne soit boursière ou non, des justificatifs de ressources financières sont requis. Il faudra notamment l’attestation de prise en charge, des fiches de paie et la preuve de virements bancaires.

Les conditions d’hébergement sont également à expliquer aux autorités consulaires. L’ambassade exige un CERFA n° 10798-03 pour les étudiants hébergés.  

Pour les salariés, le CERFA 15619-01 est à joindre au dossier. Ce formulaire donne les détails sur la fonction dans l’entreprise.

Il faudra aussi présenter un contrat de travail ou un ordre de mission pour les employés de multinationales. Une attestation devrait justifier que la personne occupe un poste de manière définitive. Elle doit avoir 6 mois d’ancienneté.

Un extrait Kbis et un certificat de détachement en vue d’immatriculation à la Sécurité sociale française complètent la liste.