Utiliser l’indicateur stochastique pour améliorer votre stratégie de trading

Sommaire

Le marché boursier a toujours été une source d’opportunités pour les traders à la recherche de profits. Les investisseurs ont élaboré de nombreuses stratégies de trading pour tenter de tirer parti des mouvements du marché. L’une de ces techniques consiste à utiliser l’indicateur stochastique, un outil d’analyse technique qui aide les traders à identifier les conditions de surachat et de survente. Voyons comment utiliser cet indicateur et comment il peut vous aider à prendre des décisions commerciales plus informées.

Comprendre l’indicateur stochastique

L’indicateur stochastique est basé sur l’idée que, dans un marché haussier, les prix de clôture sont susceptibles d’être près des sommets récents, tandis que dans un marché baissier, les prix de clôture sont susceptibles d’être proches des creux récents. Cet indicateur comprend deux lignes : %K et %D. La ligne %K mesure le niveau actuel du marché par rapport à sa gamme de prix récente, tandis que la ligne %D est une moyenne mobile de %K. Ensemble, ces deux lignes fournissent aux traders une idée des conditions actuelles du marché.

Pour ceux qui cherchent diverses options d’investissement en utilisant l’indicateur stochastique ou d’autres outils d’analyse, envisagez d’investir dans les OPCVM. Ce produit financier offre un moyen efficace d’accéder à un large éventail de secteurs et de marchés, tout en répartissant le risque sur plusieurs actifs.

Les règles d’utilisation de l’indicateur stochastique

Dans le but d’établir des règles pour utiliser cet indicateur, les traders ont identifié trois principales méthodes d’analyse. La première consiste à observer si l’indicateur est « suracheté » ou « survendu ». Lorsque l’indicateur stochastique tombe en dessous du niveau 20, il est considéré comme survendu, ce qui peut indiquer une opportunité d’achat. Inversement, lorsqu’il dépasse le niveau 80, il est considéré comme suracheté, indiquant ainsi aux traders qu’il est peut-être temps de vendre.

La deuxième règle consiste à suivre les croisements de %K et %D. Les traders achèteront lorsque %K franchira au-dessus de %D et vendront lorsqu’il passera en dessous. Cette règle permet aux traders d’affiner leurs positions en se basant sur la dynamique actuelle du marché.

A lire aussi
Livret A : qu'est-il prévu au 1er Août 2022 ?

Enfin, la troisième règle concerne l’utilisation des divergences entre l’indicateur stochastique et les prix. Si la tendance des prix augmente alors que la tendance de l’indicateur stochastique diminue, cela peut être un signal d’un changement de direction imminent. Cette méthode est particulièrement efficace lorsque le marché est suracheté ou survendu, car les divergences agissent alors comme des signes précurseurs de la fin d’un mouvement.

Les spécificités de l’indicateur stochastique

Certains aspects uniques de l’indicateur stochastique peuvent aider les traders à mieux comprendre son fonctionnement. Par exemple, les parties plates et les interruptions dans les lignes %K et %D sont appelées charnières. Ces points sont souvent utilisés pour identifier les changements possibles dans la dynamique du marché.

Il est également important de noter que, bien que l’indicateur stochastique soit un indicateur de momentum, il mesure la vitesse des mouvements de prix plutôt que les tendances elles-mêmes. Ainsi, il peut être utile en tant qu’outil complémentaire aux autres indicateurs de tendance.

Une étude réalisée par Collins et Meyer a montré que le fait de combiner l’utilisation d’un indicateur stochastique non lissé avec des lignes de surachat/vente fusionnées à 50% était particulièrement efficace sur une période de calcul de 39 semaines. Ils ont également démontré que les croisements stochastiques étaient malheureusement pas plus efficaces lorsqu’ils franchissaient leurs lignes aux niveaux 20 et 80 que d’autres indicateurs.